25/09/2008

 

 

 

depart

L'accélération tenait dans la fenêtre ouverte,
dans un défilé de fenêtres à grande vitesse,
flèche filant dans un trapèze
imitant le mouvement de la fléche
.

 DSC_0061

Le type alors poussa d'un souffle dans son cuivre
des vapeurs de pur malt, quelques bouffées d'opium chaud
et les encens d'un rêve érotique
seulement vêtu de quelques nénuphars d'eau.

  DSC_0174

La ville bouillait
sur la gazinière de la nuit,
comme une soupe de pierres
saisie d'un désir d'évaporation.
 

 soirée bxl 3 mai 2008

Un jour ou l'autre, toujours,
le lieu revient, épave au ciel,
le lieu d'un fantôme, angle déchu,
le lieu hanté par la désaffection d'un fantôme.

 

24/09/2008

 

 

Colaux signe à Dinant 29 juin 2008 (14)

Il a neigé, frelot, sur mes vers et mes mains,
comme on glace un gâteau, la farine à moulin.
Il est tombé, Nivaille,
du feu, des brins de paille.

 

Festival Pic Nic Namur 7 septembre 2008 (59)

C'est rien, la musique,
quand on n'en voit pas,
comme un cortège d'elfes,
distinctement danser les notes.

IMG_7246

Son sourire valait,
- pour me convaincre
que Dieu était passé -
une flèche de cathédrale.

 

Nivaille presse book (27)

Si tu tiens à tes abattis,
Ducon, sers-moi un Glenfiddich,
et pour orner un peu mon lit,
je vais t'emprunter ta pouliche !

 

DSCF0007

 Lolo sourit à ses magies,
Lolo va dans sa forêt blanche,
Lolo brosse à son chevalet
le grain d'un geste nu qui danse.

 

IMG_3944

Il y a des jours, juré,
j'aurais besoin de mes paupières
comme une église
de ses vitraux. 

 

23:50 Écrit par Pascal Nivaille dans Têtes de l'art... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |